Les zones d’isolation à privilégier pour maximiser le confort et l’énergie

Les zones d’isolation à privilégier pour maximiser le confort et l’énergie

Obtenez 7% de rabais sur la cellulose et le polyuréthane. Exécution des travaux le 30 avril 2023 ou avant, ce rabais est exclusif aux propriétaires de bâtiments résidentiels (350.00$ maximum)

L’une des composantes de votre maison que vous devriez maintenir en tout temps dans un état optimal est certainement l’isolation. Malheureusement négligée jusque dans les années 1970 et 1980, elle fait aujourd’hui partie intégrante d’une stratégie énergétique durable.

À quoi sert l’isolation?

  • Réduire l’empreinte écologique
  • Économiser sur les coûts de chauffage et de climatisation
  • Optimiser le confort et la qualité d’air intérieur

Une isolation thermique performante permettra de conserver l’intégrité du bâtiment pour sa durée de vie entière, en protégeant les matériaux de l’humidité extérieure, de la chaleur et du froid.

Si vous prévoyez effectuer des rénovations, pensez donc jeter un coup d’œil à la condition de votre isolant! Est-il détérioré ou totalement absent par endroits? Si c’est le cas, vous bénéficiez d’une occasion idéale pour améliorer l’isolation là où elle semble plus faible, et ainsi maximiser votre confort intérieur et vos économies d’énergie pour des années à venir.

Quelles sont les zones d’isolation à prioriser pour un impact significatif?

Afin d’optimiser l’impact et la rentabilité de vos travaux, prêtez attention aux emplacements de la maison sensibles aux déperditions de chaleur.

Vous pouvez, bien entendu, faire vérifier les points faibles de votre bâtiment par un expert en isolation, question de connaître rapidement les zones à prioriser. Si toutefois vous habitez votre maison depuis un moment déjà, vous avez certainement pu remarquer des zones froides, de la condensation ou des courants d’air. Il s’agit donc, surtout, de faire appel à votre gros bon sens.

L’isolation du toit : adieu fuites d’air

La cellulose soufflée constitue un matériau de choix pour renforcer l’isolation de votre grenier. Écologique et performante, elle assure un haut rendement énergétique avec sa valeur R de 3.7 au pouce. Grâce à la cellulose, dites adieu aux fuites d’air chaud durant l’hiver et à la surchauffe en été!

Une étanchéité optimale du grenier requiert aussi l’installation d’un pare-vapeur et le scellement des joints (évents de plomberie, trappe d’accès du plafond, etc.).

L’isolation des murs extérieurs hors sol : l’uréthane et les autres options

Les constructions résidentielles des années 1970 sont montées en 2×4 et isolées à l’aide de laine de fibre de verre (valeur R-10). Le produit tout indiqué pour accroître leur résistance thermique est sans contredit l’uréthane giclé, qui permet d’atteindre une valeur de R-18 pour 3 pouces. Autre avantage considérable, l’uréthane agit en tant que pare-air et pare-vapeur et ne nécessite donc pas la pose d’un polythène pare-vapeur.

Si vos murs extérieurs sont en 2×6, vous disposez de 3 choix d’isolants :

  • L’injection de fibre de cellulose dans les murs permet de rehausser efficacement les performances thermiques du manteau isolant de votre résidence. Avec une valeur R-3,7 (comparativement à R-3 pour les matelas en fibre de verre), la cellulose ne laisse aucun jeu d’air et elle est également reconnue pour améliorer l’isolation phonique (insonorisation) des cloisons. Portez un soin particulier à la pose du pare-vapeur (résistance à la pression) lors de l’injection de la cellulose.
  • La laine de fibre de verre est un produit économique, dont la pose doit toutefois être réalisée sans faille. La pose d’un pare-vapeur dans les règles de l’art est aussi essentielle.
  • L’uréthane constitue l’option la plus performante pour vos murs extérieurs. Si vous refaites l’isolation de votre maison en entier, référez-vous à un expert pour connaitre les différentes options selon vos besoins et votre budget.

L’isolation du sous-sol : bonjour planchers plus chauds

L’isolation du sous-sol de votre maison comporte un défi particulier, car l’isolant doit adhérer parfaitement au béton, à la fois inégal, poreux et extrêmement conducteur. Dans le but de garantir une isolation continue et d’éviter les ponts thermiques, nous recommandons l’utilisation de polyuréthane giclé, qui offre un scellement parfait et une protection efficace contre les pertes de chaleur. Le polyuréthane agit également à titre de pare-air et de pare-vapeur, assurant une étanchéité maximale du sous-sol. Il vous protège aussi contre l’apparition de moisissures, été comme hiver.

Dans les bâtiments neufs, le Code du bâtiment exige l’isolation sous la dalle de béton (R-5 pleine surface). Un pare-vapeur doit y être installé et le pare-air doit être continu. La pose de 1,5 pouce d’uréthane giclé permet d’atteindre ces critères en une seule application.

L’isolation des murs du sous-sol avec le polyuréthane giclé permet des gains en énergie en plus d’offrir plus de confort.

Optimisation de l’isolation : pour un confort et des économies durables

Grâce à ces travaux de réfection d’isolation, vous réussirez à maintenir une température confortable à l’intérieur sans avoir recours à une utilisation excessive de chauffage et/ou de climatisation. Vous diminuerez ainsi votre consommation d’énergie et réaliserez des économies considérables, pour le bien de votre portefeuille et de la planète!

Si vous avez des questions concernant votre projet d’isolation ou que vous désirez une soumission, parlez à un de nos experts en isolation.

Cet article a été publié originalement le 28 Octobre 2021 par François Morissette