L’évolution des matériaux d’isolation d’hier à aujourd’hui

L’évolution des matériaux d’isolation d’hier à aujourd’hui

LA PETITE HISTOIRE DES MATÉRIAUX D’ISOLATION

Nos maisons n’ont jamais été aussi bien isolées, mais ça n’a pas toujours été le cas. Comment en sommes-nous arrivés à une telle qualité d’isolation? Quelles sont les étapes, évènements et inventions qui ont fait évoluer les matériaux isolants? Nous vous proposons de découvrir l’évolution des matériaux d’isolation avec nous.

Isoler comme on le peut

Les maisons de vos arrière-grands-parents n’étaient pas vraiment étanches. Jusque dans les années 1940, les murs de fondation étaient faits en pierre, sans aucune étanchéité. Puis dans les années 1950, on remplace les planches de bois par les premiers isolants. À cette époque, lorsqu’il y en avait un, le papier noir faisait office de pare-vapeur. On isolait avec ce qu’on avait sous la main. Ça pouvait être du papier journal, de la laine d’animaux, des copeaux de bois ou du bran de scie. À cette époque, les gens chauffaient au bois ou au mazout et les frais n’étaient pas élevés.

L’influence du pétrole sur l’isolation

Les pays exportateurs de pétrole créent l’OPEP à la fin des années 1960. Rapidement, au début des années 1970, la hausse des prix des combustibles se fait sentir. Dès lors, on commence à chercher des moyens d’économiser de l’énergie et on met de plus en plus d’effort sur l’isolation. En 1978, une nouvelle section appelée Code canadien de la consommation d’énergie est ajoutée au code national du bâtiment. Ce qui viendra doubler les exigences pour l’isolation dans la construction de maisons neuves. D’ailleurs,  le pare-air et le pare-vapeur apparaissent au début des années 1980.

La laine minérale et la laine de verre

La fameuse laine minérale qui provient de la roche basique fondue et filée est un des premiers produits créés spécifiquement pour l’isolation. Mais depuis la Seconde Guerre mondiale, c’est la laine de verre qui est de plus en plus utilisée. Elle est faite de silice ou de billes de verre que l’on fait fondre pour les transformer en fils plus minces. Ensuite la laine est vaporisée d’un agent liant qui permet de l’agglomérer puis de la couper en morceaux de différentes tailles.

La fibre de cellulose

Après la Deuxième Guerre mondiale, on commence à fabriquer la fibre cellulosique (cellulose) à partir du papier journal. Le papier journal neuf ou recyclé est déchiqueté puis la fibre est enrobée de produits chimiques, principalement du borax et de l’acide borique, pour éviter les champignons et augmenter sa résistance au feu. Chez Isolation Majeau, nous utilisons principalement la cellulose pour l’isolation du grenier. Son utilisation est simple et son coût est faible. De plus, la cellulose possède une valeur isolante supérieure à la laine de verre soufflée, R-3,7 (cellulose) vs R-3.0 (laine fibre de verre).

isolant de cellulose dans le grenier
Grâce à son facteur R élevé, la cellulose est un excellent matériau isolant pour votre grenier.

Les panneaux isolants en polystyrène expansé et polystyrène extrudé

Issu de la pétrochimie, ce produit est composé de minuscules billes de styrène expansible qui sont introduites dans un cylindre d’acier inoxydable ou l’on injecte de la vapeur. Puis les billettes prennent de l’expansion pendant quelques heures avant d’être moulées en forme de panneaux coupés en différentes grandeurs. Quant au polystyrène extrudé, la différence réside dans la méthode de fabrication. L’expansé utilise une méthode de moulage tandis que l’extrudé emploi une méthode en continu.

Le polyuréthane

Cet isolant, qui offre la valeur d’isolation la plus élevée (R-6 par pouce) provient de la réaction de deux produits chimiques projetés par pression directement sur les surfaces à isoler. Les produits réagissent ensemble pour créer un isolant étanche à l’air et à l’humidité. Chez Isolation Majeau, le polyuréthane giclé est notre isolant de prédilection. Il est extrêmement efficace pour isoler la dalle de béton, les murs de fondation, les solives de rive, les vides sanitaires et les toits plats.

L’ajout de polyuréthane giclé sur la dalle de béton du sous-sol permet des gains en énergie.

L’évolution des produits d’isolation démontre la capacité de l’être humain à innover afin de se protéger au meilleur coût contre le froid. Si vous avez l’impression que votre maison est encore isolée de façon rudimentaire, faites appel à nos experts qui vous conseilleront le meilleur matériau d’isolation pour vos besoins.

Source : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs59248

Cet article a été publié originalement le 13 Janvier 2021 par François Morissette