5 problèmes communs dans la maison l’hiver

5 problèmes communs dans la maison l’hiver

La première neige s’en vient. Les plaisirs d’hiver aussi. Le patin, le ski, les randonnées en raquette et les feux de foyer. Mais le froid et la neige amènent aussi certains désagréments comme les tempêtes et les corvées de pelletage. Certains problèmes hivernaux se fraient même un chemin jusque dans votre maison. En voici 5 avec des solutions pour les régler.

5 PROBLÈMES QUI SURVIENNENT DANS LA MAISON L’HIVER ET LES SOLUTIONS POUR Y REMÉDIER.

1. Vos fenêtres sont embuées.

Saviez-vous que les maisons d’aujourd’hui sont tellement bien isolées qu’elles laissent difficilement l’air s’échapper? Le résultat : plus d’humidité. D’ailleurs, le taux d’humidité devrait se maintenir entre 40 et 50 % dans votre maison.  Cette humidité se transforme en condensation au contact des fenêtres car il y a une grande différence de température entre l’air chaud de la maison et l’air froid extérieur. Même avec de nouvelles fenêtres, la buée est normale car elle prouve l’étanchéité des fenêtres.

Le surplus d’humidité peut être causé, entre autres, par les longues douches, le lave-vaisselle, la cuisson des aliments ou l’air chaud humide qui est mal ventilé. Pour éviter la condensation dans votre maison, assurez-vous de placer le chauffage sous les fenêtres, laissez les rideaux et toiles de fenêtres ouvertes le plus souvent possible et faites fonctionner les ventilateurs de la salle de bain et de la hotte de cuisine.

La condensation dans vos fenêtres est causée par un surplus d’humidité dans votre maison.

2. Il y a présence de moisissure.

Lorsqu’une maison est trop humide, il y a de fortes chances qu’on y retrouve de la moisissure. Elle est plus souvent présente au sous-sol, dans la salle de bain et dans la cuisine, mais elle peut se développer à peu près partout. L’humidité excessive peut provenir d’un dégât d’eau, d’une infiltration d’eau par les murs ou le sol ou d’un espace vide entre l’isolant du mur et la fondation. Une odeur de terre ou de moisi et des taches vertes ou noires sont deux signes que l’humidité fait des ravages qui peuvent nuire à votre santé.

Pour régler votre problème d’humidité, il est primordial d’éviter que la vapeur se condense à l’intérieur des murs. La pose d’un pare-vapeur scellé est une solution efficace. L’isolation de la solive de rive et l’élimination de l’air entre l’isolant et le mur de fondation sont aussi conseillées. L’uréthane giclé est l’isolant par excellence pour ces travaux car il offre un scellement parfait. Temporairement, vous pouvez aussi installer un déshumidificateur.

La présence de moisissures sur votre mur est signe d’une infiltration d’eau.

3. L’air froid s’infiltre dans votre maison.

Quoi de plus désagréable et énergivore que de sentir un filet d’air froid se faufiler dans votre maison? Pour éviter de faire gonfler votre facture, il est important de bien préparer l’intérieur de sa maison pour l’hiver en réalisant de petits gestes. Le contour de vos fenêtres peut facilement être calfeutré. Vous pouvez aussi isoler vos fenêtres en y apposant une pellicule plastique. N’oubliez pas que les fenêtres causent jusqu’à 25 % de perte d’énergie dans une maison. Le bas des portes est aussi à vérifier. Assurez-vous que le calfeutrant du contour des portes est en bon état et que le coupe-froid est étanche.

4. L’air de votre maison est sec.

C’est le problème contraire de la maison trop humide et c’est aussi moins problématique. La cause : c’est le chauffage électrique qui contribue à assécher l’air. Votre peau peut en souffrir en étant plus sèche et ça peut aussi aider les microbes à proliférer. D’où l’importance de contrôler le taux d’humidité de votre maison avec un humidificateur ou un échangeur d’air.

5. Vos factures d’électricité explosent.

Saviez-vous que le chauffage est responsable de 60 % de la consommation des maisons au Canada? Si vous avez les paiements égaux, vous ne verrez pas la différence tout de suite, mais à la fin de l’année, une grande partie de votre budget y sera passé. Pour réduire votre facture, il y a bien sûr des petits trucs efficaces comme calfeutrer les fenêtres, assurer une bonne circulation de l’air, boucher toutes les infiltrations d’air et réduire le chauffage à certaines périodes avec des thermostats programmables. Mais pour une économie durable à long terme, rien ne vaut une isolation des ponts thermiques avec de l’ajout de cellulose ou de l’uréthane giclé.

En résumé, l’hiver amène certaines problématiques à l’intérieur de votre maison. Heureusement, elles peuvent toutes être réglées de façon efficace afin de profiter d’une maison confortable, ni trop sèche, ni trop humide, sans moisissures et sans courants d’air. Si après tous ces trucs, vous trouvez que votre maison est toujours trop froide, il est peut-être temps de faire appel à l’un de nos experts en isolation.

Cet article a été publié originalement le 7 Octobre 2020 par Jocelyn St-Pierre

Ces articles vous intéresseront