L’injection de cellulose dans les murs : un procédé novateur qui repousse les limites de l’isolation

L’injection de cellulose dans les murs : un procédé novateur qui repousse les limites de l’isolation

Aujourd’hui répandue pour isoler les entretoits et préférée dans la construction de maisons vertes, la fibre de cellulose est un matériau aux propriétés surprenantes, quoi que méconnues. Son utilisation dans l’isolation des murs extérieurs hors sol, notamment, permet d’atteindre des performances thermiques supérieures à l’isolation traditionnelle des matelas en fibre de verre (R-3,7 contre R-3).

La préparation demeure la même pour l’entrepreneur que lors de travaux d’isolation conventionnels, à la seule différence qu’il doit poser des cartons sur les montants dans le but de retenir le polythène pare-vapeur au moment de l’injection.

Une fois la cellulose injectée dans les murs, vous profiterez d’une densité de 3,5 livres au pied cube, ce qui, comme le garantit le manufacturier, prévient toute possibilité d’affaissement et donc, d’infiltration d’air.

DE NOMBREUX AVANTAGES À CONSIDÉRER

En plus de remplir complètement les cavités des murs intérieurs, ne laissant aucun jeu d’air et vous assurant de bénéficier d’un confort accru, d’une durabilité maximale et d’une efficacité énergétique remarquable, la fibre de cellulose propose d’autres avantages uniques :

  • Une valeur R-3,7 comparativement à R-3 pour la fibre de verre
  • Une augmentation de la valeur R globale de la maison (jusqu’à 20 %)
  • Un pouvoir insonorisant bien plus élevé que la fibre de verre – Atténuation des hautes et basses fréquences
  • Une résistance au feu accrue de plus de 30 %
  • Une résistance aux moisissures grâce au traitement à l’acide borique
  • Un air ambiant de qualité exempt de COV (composés organiques volatils)
  • Un produit écologique doté de la certification Greenguard
  • Une empreinte environnementale réduite grâce à l’utilisation de papier journal recyclé, dont la fabrication demande une moins grande consommation d’énergie que la fibre de verre

En raison de son facteur R élevé, de sa composition écologique et de sa capacité à remplir complètement l’espace entre les cavités, la cellulose constitue sans l’ombre d’un doute un matériau isolant de premier choix pour un avenir pur et sûr!

Cet article a été publié originalement le 26 Août 2016 par Marcel Lapierre

Ces articles vous intéresseront